Le marché automobile russe est resté stable en mars

Les ventes d’automobiles en Russie, deuxième marché en Europe après l'Allemagne, se sont stabilisées en mars après un an de chute quasi ininterrompue, indique la fédération industrielle AEB, qui craint un répit de faible durée. Les constructeurs ont écoulé le mois dernier 243 335 véhicules légers et utilitaires, soit 890 de moins qu'en mars 2013 (- 0,4 %), a précisé l'Association of European Businesses, dont les chiffres font référence. Sur l'ensemble du premier trimestre, le marché a reculé de 2,3 %, à 602 523 unités.

Joerg Schreiber, président du Comité des constructeurs d’automobiles (AEB), estime que cette stabilisation en mars pourrait marquer un tournant. « Les prises de commandes enregistrées récemment devraient contribuer à améliorer les performances du marché dans les deux mois à venir », déclare-t-il.

Lada détient toujours plus de 15 % du marché automobile russe, mais a perdu 15 % de ses ventes en 2013 et continue de souffrir en 2014 : -8,4 % en mars et - 14,7 % sur le trimestre. Kia a repris des couleurs le mois dernier (+ 7,3 %) en se classant deuxième du marché, mais c’est Nissan qui se distingue avec une progression de 26,5 % en mars et de 27,4 % sur le trimestre. La marque japonaise bénéficie du succès de l’Almera, positionnée sur le créneau très populaire des berlines tricorps du segment B, proposées autour de 500 000 roubles (11 000-12 000 euros). Avec 11 152 ventes sur le trimestre, l’Almera se classe à la neuvième place, mais peine encore à concurrencer sur ce segment les Hyundai Solaris (25 444 ventes) et Kia Rio (20 926 ventes), qui occupent respectivement les deuxième et troisième places, derrière la Lada Granta (32 493 ventes, - 13 %).

Renault, souffre aussi (- 7,5 % en mars), mais conserve sa deuxième place du marché sur le trimestre (- 3,7 %). Le Duster, à la quatrième place des ventes, totalise 20 547 ventes en trois mois (+ 12 %), soit autant que les Logan et Sandero réunies.

A noter, la progression de Volkswagen en mars (+ 9,4 %, à 15 616 immatriculations) grâce à la Polo, à la sixième place avec 6 461 ventes sur le mois (+ 18 %). Toyota, très dynamique sur les deux premiers mois, ne gagne « que » 5 % en mars (à 14 846 unités), avec le Rav 4 qui perd 24 % sur le mois (à 3 293 unités), alors qu’il gagne 26 % sur le trimestre (à 8 110 unités).

Ford est en net recul (- 33 % en mars, à 6 817 ventes), avec la Focus qui chute de 61 %, à seulement 2 931 ventes, alors qu’elle pointait à la quatrième place un an plus tôt.

Mercedes ne classe pas de véhicule dans le top 25, mais gagne 22,3 % en mars, à 4 893 unités, confirmant sa bonne forme sur le trimestre (+ 26 %). Ses ventes en mars correspondent aux ventes cumulées de Peugeot (2 580 unités, - 16 %) et de Citroën (2 327, + 8 %). (AFP 8/4/14, AUTOACTU.COM 9/4/14)

Alexandra Frutos