Le marché automobile européen n'est pas encore tiré d'affaire

« Le marché européen est inférieur de 19 % à son pic historique de ventes de 2007 », avec 18 millions de véhicules vendus l'an dernier, indique Alix Partners dans une étude parue aujourd’hui. A l'inverse, sur la même période, les immatriculations dans le monde entier ont progressé de 20 % à 83,2 millions. Le nombre de véhicules légers vendus sur la planète pourrait grimper à 109 millions en 2023, sans que cette tendance ne profite vraiment à l'Europe, estime le cabinet. Les ventes devraient en effet y rester stables « du fait des problèmes économiques de la zone euro : stagnation des salaires, fort taux de chômage, et des tendances lourdes sur le long terme telle que les nouvelles habitudes de déplacement en milieu urbain ». (AFP)

Alexandra Frutos