Le marché automobile est un secteur en croissance pour Imerys

« Le marché automobile va très bien pour nous et nous le voyons comme un secteur en croissance », se réjouit Thierry Michel, président du groupe de minéraux industriels Imerys, qui ne cache pas « une certaine fierté » deux ans après l'acquisition des activités talc du géant minier Rio Tinto pour environ 250 millions d'euros. Dès la première année, le chiffre d'affaires de cette activité a progressé de 5 %, pour atteindre 340 millions d'euros, soit 8,75 % des ventes totales du groupe en 2012. « L'activité est en croissance, la rentabilité est en amélioration et les perspectives sont bonnes », indique-t-il.

Imerys, dont l'automobile représente 42 % des ventes de talc, tire profit d'une évolution du marché. « Les automobiles doivent réduire leurs émissions de CO2 en s'allégeant, et un très bon vecteur pour y parvenir est de substituer de la tôle par du plastique », notamment dans les catégories les plus économiques, explique M. Michel. Or, l'une de vertus du talc est de renforcer le plastique. « C'est la solution technique privilégiée » pour que les fabricants automobiles puissent avoir recours à du matériel en plastique plus léger, que ce soit pour les tableaux de bords ou pour les haillons arrière, ajoute-t-il. (AFP 2/10/13)

Alexandra Frutos