Le maché espagnol a augmenté de 3,2 % en avril

Les ventes de voitures neuves en Espagne ont augmenté de 3,2 % en avril, à 82 715 unités, croissance nettement ralentie par rapport aux mois précédents en raison de l'interruption provisoire de la prime à la casse (PIVE), indique l’ANFAC (Association des constructeurs en Espagne). Sur les quatre premiers mois de l’année, le marché affiche ainsi une hausse de 23,9 %, à 349 857 unités.

Les ventes aux particuliers ont progressé de 18,8 % le mois dernier, à 43 486 unités, et de 27,2 % sur quatre mois, à 180 362 unités. Celles aux entreprises ont augmenté de 34,9 % en avril, à 22 882 unités, et de 29,2 % sur quatre mois, à 86 421 unités. Enfin, les ventes aux loueurs ont chuté de 38,5 % le mois dernier, à 16 347 unités, mais progressent de 12,8 % sur quatre mois, à 83 074 unités.

Par marques, Seat a dominé le marché espagnol en avril, avec 7 599 voitures vendues, suivi d'Opel (7 027), de Volkswagen (6 861), de Renault (6 670), de Peugeot (6 286), de Dacia (4 337), de Ford (4 289), de Citroën (4 263), de Toyota (4 102) et de Kia (3 604).

Par modèles, la Seat León a été le véhicule le plus vendu sur le marché espagnol le mois dernier, avec 3 424 unités écoulées, suivie de la Seat Ibiza (2 871) et de la Dacia Sandero (2 669).

En dépit du ralentissement de la croissance observé en avril, l'ANFAC salue "20 mois de progression continue" des ventes de voitures en Espagne. "Le maintien des plans PIVE en 2015 propulserait le marché espagnol au-dessus de la barrière psychologique du million d'unités", ajoute l'ANFAC.

"La faible hausse des ventes observée en avril démontre que les plans d'aide à l'achat (...) doivent être renouvelés de façon suivie, surtout qu'il ne s'agit pas d'une dépense mais d'un investissement qui permet de récupérer le double de ce qui a été investi à travers l'impôt", indique de son côté le président de l'Association des vendeurs de véhicules GANVAM, Juan Antonio Sanchez Torres.

La septième enveloppe déboursée par le gouvernement de Mariano Rajoy pour le Plan PIVE a été épuisée début avril. Les constructeurs attendent le déblocage sous peu d'une huitième enveloppe.

Après avoir durement souffert pendant la crise, le marché automobile espagnol a fortement progressé en 2014 (+ 18,4 %) avec près de 855 300 voitures écoulées, ce qui lui a permis de renouer avec ses niveaux de 2010. (COMMUNIQUE ANFAC, AFP, EL MUNDO 4/5/15)

Juliette Rodrigues