Le groupe espagnol Indra "fer de lance" du projet européen AutoCITS

Le groupe espagnol Indra travaille actuellement sur le projet européen AutoCITS, qui implique les pays de la façade atlantique (France, Espagne, Portugal), et qui consiste à étudier l’interopérabilité du véhicule connecté quand il passe d’un pays à un autre.

Par exemple, comment s’assurer qu’un véhicule connecté espagnol puisse continuer à opérer avec les normes et les protocoles français, une fois qu’il passe la frontière, de manière transparente ? Les premiers tests seront effectués sur trois zones : la région de Lisbonne, celle de Paris et celle de Madrid.

Les résultats de cette étude permettront de perfectionner la communication entre les véhicules autonomes, avec les infrastructures et avec les véhicules "traditionnels". Ils favoriseront également la mise en place d'une réglementation commune européenne dans le domaine des véhicules autonomes. (EL MUNDO 17/11/16)

Juliette Rodrigues