Le groupe Renault a réalisé un chiffre d’affaires de 40,93 milliards d’euros en 2013

En 2013, Le groupe Renault a réalisé un chiffre d’affaires de 40,93 milliards d’euros, en hausse de 0,5 %. La contribution de la branche automobile a atteint 38,78 milliards d’euros (+ 0,4 %), grâce à la hausse des immatriculations (+ 3,1 %) et en dépit d’un fort effet négatif des devises. Parallèlement, le groupe a enregistré un effet prix positif qui témoigne de la poursuite de la politique mise en place afin d’améliorer la valorisation de la marque Renault et de compenser la faiblesse de certaines devises. La marge opérationnelle du groupe s’est élevée à 1,24 milliards d’euros, contre 782 millions d’euros en 2012, représentant 3 % du chiffre d’affaires (+ 1,1 point). La marge opérationnelle de la branche automobile est passée en un an de 461 à 495 millions d’euros, atteignant 1,3 % du chiffre d’affaires en dépit d’un effet de change négatif.

La contribution de la branche financement des ventes à la marge opérationnelle du groupe atteint 747 millions d’euros, contre 748 millions d’euros en 2012. Le coût du risque (y compris risque pays) est resté maîtrisé, à 0,42 % de l’encours productif moyen, contre 0,38 % en 2012. Les autres produits et charges d’exploitation ont été négatifs de 1 276 millions d’euros, en raison principalement d’une provision de 514 millions d’euros permettant de couvrir la totalité de l’exposition du groupe en Iran (déjà enregistrée au premier semestre), d’une charge de 488 millions d’euros correspondant à des provisions et dépréciations d’actifs, et de 423 millions d’euros de charges de restructuration, du fait notamment de l’accord de compétitivité signé en France. Le résultat d’exploitation s’est en conséquence établi à -34 millions d’euros, contre 183 millions d’euros en 2012.

La contribution des entreprises associées, essentiellement Nissan, s’est élevée en 2013 à 1,44 milliard d’euros, contre 1,48 milliard en 2012 (résultat qui incluait la contribution d’AB Volvo jusqu’en septembre 2012).

Le résultat net du groupe Renault s’est s’établi à 695 millions d’euros l’an dernier, et le résultat net part du groupe à 586 millions d’euros. Le free cash-flow (flux de trésorerie) opérationnel de la branche automobile a été positif de 827 millions d’euros, après prise en compte d’une variation du besoin en fonds de roulement positive de 790 millions d’euros sur la période. A fin décembre 2013, les stocks totaux (y compris le réseau indépendant) représentaient 63 jours de vente, contre 65 à fin décembre 2012.

La position nette de liquidité de la branche automobile s’est élevée à 1,76 milliard d’euros l’an dernier, en hausse de 229 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2012.

RCI Banque a par ailleurs poursuivi la diversification de son refinancement via l’activité de collecte de dépôts, dont le montant a atteint 4,3 milliards d’euros d’encours fin décembre 2013 en France et en Allemagne.

Pour 2014, Renault prévoit une stabilisation des marchés européens. Dans le même temps, la croissance des marchés dans les pays émergents, toujours soutenue par la Chine, devient plus incertaine sur le court terme. Dans ce contexte, le groupe espère augmenter ses immatriculations et son chiffre d’affaires, améliorer sa marge opérationnelle (groupe et branche automobile) et générer un opérationnel de la branche automobile positif. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT, AFP 13/2/14)

Alexandra Frutos