Le gouvernement vénézuélien va fixer le prix des voitures

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a confirmé hier le décret qui permet à l'Etat de fixer le prix des voitures et de contrôler leur production, dans le cadre des pouvoirs spéciaux qui lui ont été récemment attribués. Le président Maduro a en effet été investi, courant novembre, des pleins pouvoirs par l'Assemblée, qui l'autorisent à gouverner par décrets durant un an pour mener "une guerre économique contre la crise et l'inflation".

"La production automobile doit être régulée et renforcée au Venezuela (...). Nous avons établi l'interdiction de spéculer sur les véhicules d'occasion, vendus plus chers que des véhicules neufs. Aussi bien pour ceux qui sont produits ici que pour ceux qui sont importés", a annoncé M. Maduro dans une allocution télévisée. L'Etat "va assurer le contrôle du processus de production des voitures (...) et fixer des prix justes", a-t-il ajouté.

Une autre mesure adoptée par le Président est l'obligation pour les constructeurs de voitures de rapporter leur production hebdomadaire aux ministères de l'Industrie et du Commerce, et la nécessité de maintenir ou augmenter les chiffres de production.

Enfin, les Vénézuéliens pourront ouvrir des comptes en dollars au sein des banques publiques pour acquérir des voitures à l'étranger au cours des six prochains mois, une mesure qui sera détaillée par les autorités au cours des prochains jours. (AFP 3 et 4/12/13, GUIA MOTOR 3/12/13)

Juliette Rodrigues