Le gouvernement russe va renforcer son soutien au secteur automobile

Le gouvernement russe envisage d'augmenter son soutien au marché automobile l'année prochaine avec pour objectif de mettre fin au plongeon des ventes causé par la crise, a indiqué mercredi le vice-Premier ministre Arkadi Dvorkovitch.

Un programme de prime à la casse et des crédits avantageux ont été mis en place cette année pour encourager les ventes alors que la récession a plombé le pouvoir d'achat des Russes. "Notre objectif pour l'année prochaine est de mettre fin à la chute de production de l'industrie automobile", a déclaré M. Dvorkovitch. "Pour cela, les programmes de soutien seront prolongés, au moins avec les mêmes montants qu'en 2015, et le ministère de l'Industrie et du Commerce va proposer, et je soutiens cette proposition, de les augmenter de 43 à environ 50 milliards de roubles (environ 700 millions d'euros)", a-t-il ajouté.

L'année prochaine s'annonce difficile sur le plan budgétaire avec un déficit prévu au moins à 3 % du produit intérieur brut. Selon les chiffres des constructeurs, les ventes de voitures neuves en Russie, qui était devenue en 2012 le deuxième marché européen après l'Allemagne, se sont effondrées de 33 % sur les dix premiers mois de l'année.

Dans une récente étude, le cabinet de conseil PWC estime qu'il faudra six à sept ans au marché russe pour retrouver son niveau record de 2012. (AFP 2/12/15)

Juliette Rodrigues