Le gouvernement réduit la part obligatoire d'éthanol à mélanger à l'essence

Le Zimbabwe a assoupli sa réglementation sur la quantité d'éthanol à mélanger à la pompe, d'importantes pluies au sud-est ayant amputé la récolte de cannes à sucre indispensables à la fabrication de l'éthanol, a annoncé le conseil des ministres.

"Le ministère a assoupli la quantité d'éthanol à mélanger à l'essence de 15 % à 10 % jusqu'à ce que les stocks soient reconstitués", a indiqué dans un communiqué le ministre de l'Energie Dzikamai Mavhaire. Depuis l'an dernier, les automobilistes au Zimbabwe doivent obligatoirement utiliser du carburant mélangé à de l'éthanol afin de réduire la facture pétrolière nationale. (AFP 14/1/14)

Juliette Rodrigues