Le gouvernement espagnol prolonge le PIVE 6 sur décembre, avant l'entrée en vigueur du PIVE 7 en 2015

Le gouvernement espagnol a annoncé la prolongation de la prime à la casse sur le dernier mois de l'année pour soutenir le marché automobile, qui s'est effondré avec la crise, mais se redresse lentement. Avec cette prolongation du programme, qui entre en vigueur ce lundi, "il n'y aura pas d'interruption dans l'attribution de ces aides", a assuré la porte-parole du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria.

Les consommateurs espagnols bénéficient depuis mi-2009 d'une aide de 2 000 euros pour l'achat d'une voiture neuve, en échange de la mise au rebut d'un véhicule âgé de plus de dix ans. Ce programme a été prolongé cinq fois et les fonds de sa sixième édition viennent d'être épuisés.

Une enveloppe de 175 millions d'euros supplémentaires a déjà été prévue pour 2015 mais les constructeurs automobiles craignaient un recul des ventes en décembre si aucune prime à la casse n'était versée sur le dernier mois de l'année.

L'ANFAC (Association des constructeurs) a du coup légèrement relevé ses prévisions pour l'année. Elle table à présent sur 865 000 immatriculations, contre 850 000 jusqu'à présent, ce qui correspondrait à une hausse d'environ 18 % par rapport à 2013.

En dépit de cette progression, le marché automobile espagnol reste loin de ses niveaux d'avant-crise (quelque 1,2 million d'unités par an). (AFP 21/11/14)

Juliette Rodrigues