Le gouvernement doit annoncer de nouvelles mesures pour soutenir le marché de la voiture électrique

Les ministères de l’Economie et de l’Ecologie doivent annoncer aujourd’hui de nouvelles mesures pour soutenir le marché de la voiture électrique. D’après LE PARISIEN (28/1/15), le projet du groupe Bolloré visant à déployer 16 000 bornes de recharge en quatre ans pour un investissement de 150 millions d’euros pourrait être déclaré d’intérêt national. Par ailleurs, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) devrait déposer un dossier à Bercy pour installer un corridor électrique dans la vallée du Rhône ; une vingtaine de stations comportant chacune deux bornes seraient installées d’ici à fin 2016 pour un investissement de 3 millions d’euros. Les groupes désirant investir dans les bornes de recharge ? Bolloré, Bouygues Energies & Services, Cofely Ineo, Gireve, Renault, Sodretel et Vinci Energies ? ont de leur côté créé l’Afirev (association française pour l’itinérance de la recharge électrique de véhicules), ce qui leur permettra de collaborer pour assurer aux usagers de V.E. la possibilité de localiser les bornes, de connaître les disponibilités, d’effectuer des réservations ou encore de régler le prix de la charge. Outre le bonus écologique pou l’achat d’un V.E., qui a été maintenu à 6 300 euros pour 2015, et la mise en place prévue pour le 1er juillet d’un superbonus de 3 700 euros pour la mise à la casse d’un véhicule diesel de plus de 13 ans, de nouvelles aides pour le remplacement des véhicules les plus anciens devraient être annoncées début février. Enfin, EDF a lancé un projet avec l’appui d’un consortium regroupant Renault, Nissan, BMW et Volkswagen pour déployer 200 bornes de recharge rapide le long des axes autoroutiers près des frontières avec l’Allemagne, la Belgique et l’Italie ; l’Union européenne participe pour moitié au financement de 10 millions d’euros.

Alexandra Frutos