Le gouvernement britannique a annoncé une refonte de la fiscalité automobile qui ne satisfait pas la SMMT

Lors de la présentation du Budget le 8 juillet, le Chancelier de l’Echiquier George Osborne a annoncé un nouveau régime fiscal pour les véhicules qui entrera en vigueur en 2017. A compter d’avril 2017, les automobilistes qui achèteront une voiture neuve devront acquitter la première année une taxe basée sur les émissions de CO2, dont le montant maximal sera de 2 000 livres (2776 euros). Les années suivantes, la taxe sera de 140 livres (194 euros) par an pour tous les véhicules, à l’exception de ceux à émission zéro qui continueront d’être exonérés, mais les véhicules coûtant plus de 40 000 livres (55 528 euros) seront assujettis à une surtaxe de 320 livres (444 euros) par an pendant cinq ans.L’association des constructeurs britanniques (SMMT) a regretté de ne pas avoir été consultée sur ce nouveau régime fiscal, qui n’encouragera pas l’achat de véhicules à faibles émissions et pourrait pénaliser les constructeurs britanniques qui produisent un grand nombre de voitures de luxe. (TELEGRAPH 9/7/15)

Frédérique Payneau