Le gouvernement américain accélère sa sortie du capital de General Motors

Le gouvernement américain se désengage plus rapidement que prévu de General Motors. Selon des documents officiels, il ne détient plus que 7,3 % du capital du constructeur, alors que sa participation atteignait encore 13,8 % le 12 juin.

Le gouvernement américain possède encore 110 millions d'actions GM, qu'il prévoit de vendre d'ici au début de 2014. (DETROIT NEWS 17/9/13, FREEP.COM 18/9/13)

Frédérique Payneau