Le gouvernement américain a annoncé avoir perdu 11,2 milliards de dollars

Le gouvernement américain a annoncé avoir perdu 11,2 milliards de dollars lorsqu’il a sauvé General Motors de la faillite. Lorsqu'il avait vendu les dernières actions du constructeur dont il disposait (en décembre ; voir la revue de presse du 10/12/13), le gouvernement estimait qu'il ne perdrait que 10,3 milliards de dollars.

Le gouvernement américain avait investi environ 50 milliards de dollars afin de sortir General Motors de la faillite. Cet investissement avait été converti en une participation de 61 % dans le constructeur. Le gouvernement avait commencé à céder ses actions GM à partir de novembre 2010 et avait vendu les dernières le 9 décembre 2013. (AUTOMOTIVE NEWS 30/4/14)

Cindy Lavrut