Le gouvernement américain a autorisé le Japon à rallier la future zone de libre-échange transpacifique

Le gouvernement américain a autorisé le Japon à rallier la future zone de libre-échange transpacifique (regroupant au total 11 pays).

Cela permettrait aux constructeurs japonais d'augmenter leurs ventes aux Etats-Unis grâce à l'arrêt des taxes à l'importation de leurs modèles produits au Japon, au détriment des Trois Grands de Detroit (General Motors, Ford et Chrysler).

En outre, Toyota, Honda et Nissan pourraient ainsi choisir de conserver une plus grande partie de leur production au Japon, au détriment de l'emploi dans l'industrie automobile américaine.

L'American Automotive Policy Council (qui représente les trois grands constructeurs américains) a appelé le gouvernement américain à reconsidérer cette décision.

Néanmoins, outre les Etats-Unis, les 10 autres pays de la zone de libre-échange transpacifique doivent encore donner leur accord à une éventuelle adhésion du Japon. (DETROIT NEWS 14/4/13)

Cindy Lavrut