Le financement de la collecte des pneus usagés a dépassé les besoins en 2012

Chaque année, les producteurs de pneus financent auprès de l’organisme Aliapur la collecte de leurs pneus usagés en fonction des volumes qu’ils ont mis sur le marché l’année précédente. Jusqu’à maintenant, Aliapur a systématiquement collecté davantage de pneus usagés que la commande des producteurs, notamment parce que des importateurs et des sites Internet mettaient des pneus sur le marché sans financer leur collecte. Or, l’année dernière, pour la première fois, Aliapur a collecté 9 % de pneus usagés de moins que sa commande (basée sur les volumes de pneus vendus en 2011).

Eric Fabew, directeur général d’Aliapur, explique ce phénomène par un écart entre la demande de ses clients et l’offre de pneus usagés sur le marché : « la demande de collecte a été très forte, à 322 000 tonnes contre 300 000 habituellement, avec notamment 26 nouveaux producteurs qui nous ont déclaré leur volume, pour certains sous la pression de l’Etat. Mais, avec un marché du pneu tourisme de remplacement en baisse de 5 % en 2012, le nombre de pneus usagés à collecter a baissé d'autant et nous n’avons réussi à en collecter que 293 099 tonnes malgré un nombre de collecte plus important ».

Les 28 827 tonnes de pneus manquants seront collectées cette année et serviront de variable d’ajustement, sachant que les commandes pour l’année 2013 sont revenues au niveau de 300 000 tonnes. « A fin mars, nous sommes pourtant en retard de 4 % sur la collecte des pneus VP et de 15 % sur les pneus poids-lourds, parce qu’un volume important de pneus est récupéré par des rechapeurs avant que nous les collections », explique-t-il.

L’année dernière, plus de 18 % des pneus collectés par Aliapur ont été revendus en pneus d'occasion ou rechapés, soit un point de plus qu'en 2011. « Cela est le signe de la professionnalisation de la filière avec la création de chaînes de tri plus efficaces », souligne M. Fabew. (AUTOACTU.COM, ECHOS 15/5/13)

Alexandra Frutos