Le diesel encore majoritaire dans les ventes de VP au 1er semestre grâce à la clientèle flottes

Devancé par l’essence en mars et en avril, le diesel a repris l’avantage en mai puis au cours du mois de juin dans les ventes de VP, à la faveur d’une hausse des immatriculations des entreprises (+ 12 %) et d’une baisse de celles des loueurs de courte durée (- 12 %), amateurs de citadines à essence. Ainsi, en juin, le diesel (à 48,8 % du mix) a pris 2 points d’avance sur l’essence (à 46,7 %). « En retrait de 7 % en juin, les immatriculations de diesel continuent de progresser, de 1 %, au sein des flottes », constate Marie-Laure Nivot, analyste marchés chez AAA-Data. « Leur mix-énergétique se répartit encore à 77 % en diesel, contre 19 % d’essence, 3 % d’hybride et 2 % d’électrique », ajoute-t-elle.

Ainsi, contre toute attente, l’essence, à 47,4 % du mix, n’est pas parvenue à devancer le diesel ce semestre, à 47,9 %. La tendance reste néanmoins toujours la même : les ventes de VP diesel ont reculé de 6,6 % sur six mois, alors que l’essence a gagné 12,5 %. Le désintérêt pour le diesel commence aussi à se ressentir sur les ventes de voitures d’occasion (- 1 % de janvier à juin 2017, sur un marché en hausse de 1,5 %), même s’il représente encore 65 % des ventes de VO aux particuliers. (AUTOACTU.COM 6/7/17)

Alexandra Frutos