Le département de la Manche mise sur l’hydrogène

Le Conseil général de la Manche est la première collectivité en France à se doter de 10 véhicules à pile à combustible et d’une station-service distribuant de l’hydrogène. Les véhicules sont des Renault Kangoo Z.E. équipés d’un prolongateur d’autonomie à pile à combustible développé par la société française Symbio FCell et le CEA. La station de charge a été installée à Saint-Lô par Air Liquide. Avec cet investissement, le département de la Manche veut de se positionner comme le « démonstrateur territorial de l'économie de l'hydrogène ». Il ambitionne à terme de devenir le premier département producteur et distributeur d’hydrogène, en s’appuyant sur son important potentiel de production d’électricité décarbonée, issue des énergies marines renouvelables (l’hydrolien et l’éolien offshore) mais également du nucléaire. Cette électricité pourra dans les deux cas être transformée en hydrogène, stockée puis exportée.

Le Conseil général de la Manche travaille déjà depuis 2013 avec les grands industriels du secteur (Air Liquide, Areva, Siemens, DCNS, Alstom Grids) au sein d’une association, Energie Hydro Data 2020 (EHD2020), chargée de développer cette nouvelle filière industrielle. En tant que « démonstrateur territorial », le département va se doter, au total, de 40 véhicules à hydrogène, de 5 autobus à hydrogène pour la communauté urbaine de Cherbourg-Octeville (livraison prévue en 2016), de 3 stations-service à hydrogène et d’un bateau de pêche à hydrogène (prévu pour 2015). (AUTOACTU.COM 15/1/15)

Alexandra Frutos