Le consortium formé par Audi, BMW et Mercedes serait proche d'un accord pour racheter HERE

Le consortium formé par Audi, BMW et Mercedes serait proche d’un accord pour racheter HERE, la filiale de cartographie de Nokia. Un accord pourrait être trouvé dès la semaine prochaine. Selon les sources, le montant de la transaction pourrait s’établir à 4 milliards de dollars (3,65 milliards d’euros) - le prix qu'aurait demandé Nokia - ou à 2,5 milliards d’euros - le prix que seraient prêts à payer les trois constructeurs.Le rachat de HERE est particulièrement important pour Audi, BMW et Mercedes pour plusieurs raisons. Tout d'abord, cela leur permettrait d'accéder à un ensemble de cartes très détaillées, nécessaires pour les voitures connectées et autonomes.En outre, cette acquisition permettrait de concurrencer Google. En installant le système de cartographie de HERE dans leurs véhicules, les trois marques pourront éviter de transmettre des données au groupe américain.De plus, HERE est l'héritière de Navteq, une entreprise que Nokia avait acquise en 2008 et qui a équipé de très nombreux GPS. Ainsi, HERE revendique les quatre cinquièmes des plans des GPS intégrés aux voitures vendues en Europe et en Amérique du Nord et fournit également Facebook ou Amazon.Par ailleurs, si un accord est conclu, Audi, BMW et Mercedes seraient à terme prêts à ouvrir le capital de la société de cartographie à d'autres constructeurs automobiles. Uber et Apax Technologies comptaient parmi les autres investisseurs intéressés par une reprise de HERE. (BLOOMBERG, AUTOMOTIVE NEWS, AUTOMOBILWOCHE 21/7/15, ECHOS 22/7/15)

Cindy Lavrut