Le conseil des prud'hommes invalide le licenciement de près de 700 anciens salariés de Continental-Clairoix

Le conseil des prud'hommes de Compiègne vient d’invalider le licenciement de près de 700 anciens salariés de l'usine Continental de Clairoix (Oise), pour défaut de motif économique. « Continental a été condamné pour défaut de motif économique et pour non-respect de leurs obligations de reclassement », a expliqué Me Alexandra Soumeire aux quelque 200 anciens salariés réunis devant le conseil des prud'hommes.

Le conseil des prud'hommes a également estimé que Continental n'avait pas respecté un accord de 2007 sur le temps de travail, qui prévoyait un retour aux 40 heures hebdomadaires, contre des assurances sur le maintien de l'emploi dans le site jusqu'en 2012. Le conseil a également reconnu la société mère allemande comme co-employeur et donc comme responsable des licenciements. (AFP 30/8/13)

Alexandra Frutos