Le comité exécutif fédéral de l'IG Metall a avalisé l'accord sur le plan d'avenir d'Opel

Le comité exécutif fédéral de l’IG Metall a avalisé l’accord sur le plan d’avenir d’Opel, malgré le rejet de ce plan par l’usine de Bochum.

Maintenant que cette dernière formalité a été réalisée, Opel va pouvoir mettre en place le plan de redressement pour ses sites allemands, a fait savoir un porte-parole de la marque.

Le plan prévoit une réduction des coûts de 500 millions de dollars d'ici à 2015, date à laquelle Opel prévoit de redevenir bénéficiaire.

Le plan comporte également une clause de renoncement aux licenciements économiques jusqu'en 2016 pour les usines ayant avalisé ce plan (Kaiserslautern, Rüsselsheim, Dudenhofen et Eisenach). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 27/3/13)

Cindy Lavrut