Le comité central d’entreprise de PSA Peugeot Citroën valide le dispositif d’adéquation des emplois et des compétences 2015

Le 10 décembre, le comité central d’entreprise de PSA Peugeot Citroën a validé, par 17 voix sur 20, le DAEC, dispositif d’adéquation des emplois et des compétences pour 2015, qui vise à accompagner les transformations prévues dans le plan de redressement Back In the Race, tout en sécurisant les salariés. Les mesures d’adéquation, notamment le congé de maintien dans l’emploi des séniors, combiné avec le recrutement de 2 000 jeunes en apprentissage, sont issues de l’accord Nouveau Contrat Social, majoritairement signé par les organisations syndicales.

Pour l'année 2015, PSA prévoit 1 500 départs volontaires de salariés en fin de carrière via les congés seniors, 1 700 reclassements internes et 950 mobilités externes, indique une source syndicale. Le constructeur, qui comptait près de 58 000 salariés (CDD et CDI) fin septembre dans ses usines et centres d'ingénierie, espère ainsi réduire la part de ses métiers classés sensibles, où les besoins de l'entreprise diminuent. En contrepartie, la direction s'engage à recruter 2 000 apprentis et 550 personnes en CDI, principalement dans le commerce.

Répondant à la demande de certains syndicats, PSA étend par ailleurs le dispositif des congés seniors, qui permet aux salariés en fin de carrière de partir plusieurs années avant l'âge légal de retraite, sur la base du volontariat, avec 70 % ou 75 % de leur rémunération brute. Ce congé sera désormais étendu à trois ans dans tous les sites, et à cinq ans dans celui de Rennes-La Janais. En outre, le dispositif en vigueur à Rennes, qui prévoit le versement de 75 % du salaire brut pour les seniors dispensés d'activité, sera appliqué sur les sites franciliens de Poissy et Saint-Ouen. (COMMUNIQUE DE PRESSE PSA PEUGEOT CITROEN, AFP 10/12/14)

Alexandra Frutos