Le chiffre d’affaires de Valeo a progressé de 10 % au troisième trimestre

Le chiffre d’affaires de Valeo a progressé de 10 % au troisième trimestre de 2014, à 3,06 milliards d'euros. Il avait déjà enregistré une croissance de 7 % au premier semestre, et sur les neuf premiers mois de l'année, la hausse de l'activité s’est établie à 8 %. Dans un communiqué, l'entreprise confirme ses objectifs pour 2014, à savoir « une croissance supérieure à celle du marché dans les principales régions de production » et « un taux de marge opérationnelle un peu supérieur à 7 % ».

« Cette dynamique est due principalement à notre politique d'innovation dans les domaines de la réduction des émissions de CO2 et de la conduite intuitive, et reflète l'entrée progressive en production des prises de commandes élevées de ces dernières années », indique le directeur général de Valeo Jacques Aschenbroich dans le communiqué. « Cela nous conforte dans l'atteinte de nos objectifs pour l'année 2014 et dans notre capacité à croître plus vite que le marché au cours des années à venir », ajoute-t-il.

L’activité de première monte (86 % du chiffre d'affaires) a progressé de 13 % au troisième trimestre, « soit une croissance de près de 7 points supérieure à celle de la production automobile mondiale », se félicite le groupe. Principale explication, le marché chinois, où le chiffre d'affaires a bondi de 25,3 % à périmètre et taux de change constants. Sur neuf mois, ce chiffre atteint 31,7 %.

Valeo a aussi enregistré de bons résultats en Europe, où il réalise un peu moins de la moitié de son chiffre d'affaires : malgré un marché automobile stagnant au troisième trimestre, l'activité de l'équipementier y a crû de 9 %, toujours en première monte.

La région Asie, hors Chine, qui comprend au sein du groupe le Moyen-Orient et l'Océanie, a quant à elle crû de 5,2 %, alors que la production automobile s'y repliait de 0,2 %. Valeo a aussi fait un peu mieux (+ 0,4 point) que le marché automobile en Amérique du Nord, avec une hausse de son activité de 4,2 %.

L'Amérique du Sud, qui subit la déprime de deux grands pays producteurs d'automobiles, le Brésil et l'Argentine, constitue la seule zone de repli pour Valeo : l'entreprise y a vu son chiffre d'affaires au troisième trimestre reculer de 21,7 %. L'effet sur les résultats mondiaux est atténué par le fait que le marché sud-américain représente moins de 5 % des activités de Valeo en première monte.

Sur les neuf premiers mois de l'année, l'équipementier a indiqué avoir réalisé 36 % de son chiffre d'affaires de première monte en Europe, en baisse d'un point, 27 % en Asie (+ 1 point) et 20 % en Amérique du nord (+ 2 points). (AFP 21/10/14, ECHOS 22/10/14)

Alexandra Frutos