Le chiffre d’affaires de Michelin a reculé de 4,6 % au troisième trimestre

Confronté à des marchés en ralentissement, Michelin a revu à la baisse ses prévisions de croissance en annonçant le 22 octobre des ventes nettes mondiales en repli de 4,6 % au troisième trimestre, à 4,89 milliards d'euros. Le manufacturier, qui tablait jusqu'alors sur une hausse des volumes de 3 % pour 2014, a expliqué dans un communiqué qu'il ramenait sa perspective de croissance, conforme à l'évolution de ses marchés, « à l'intérieur d'une fourchette de 1 % à 2 % pour l'ensemble de l'année ». Il a aussi indiqué qu'il allait revoir à la baisse son programme d'investissements pour 2015 et 2016, même s'il est maintenu pour 2014 « autour de 2 milliards d'euros ». Michelin a en revanche confirmé l'objectif d'un « résultat opérationnel avant éléments non-récurrents en croissance hors effets devises » en 2014, ainsi que d'une « rentabilité des capitaux employés supérieure à 11 % et d'une génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 500 millions d'euros ». (AFP)

Alexandra Frutos