Le bénéfice net de Volvo a bondi de plus de 22 % au deuxième trimestre

Volvo, numéro deux mondial des poids lourds, a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net en hausse de plus de 22 %, à 2,472 milliards de couronnes (plus de 267 millions d'euros). Entre avril et juin, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires stable, à 72,601 milliards de couronnes (7,86 milliards d’euros), contre 72,756 milliards il y a un an.

Dans le secteur des camions, le groupe observe des « tendances positives » en Amérique du Nord et au Japon, s'est réjoui le directeur général Olof Persson, cité dans un communiqué. Comparé à un premier trimestre « faible », le marché européen a connu une reprise graduelle au deuxième trimestre, bien que les améliorations aient tardé à se concrétiser, a-t-il ajouté. En conséquence, Volvo s'est retrouvé en situation de surproduction, avec des effets négatifs sur sa rentabilité, mais il se félicite tout de même que ses nouveaux modèles de camions aient été bien accueillis sur tous les marchés.

Volvo a lancé cette année un programme de réduction des coûts qui avance comme prévu, a souligné M. Persson. Entre l'automne 2013 et la fin du deuxième trimestre, le groupe a réduit de 1 200 le nombre total de ses cadres. En Suède, le programme de départs volontaires a été achevé et plus de 500 cadres quitteront l'entreprise d'ici à la fin du troisième trimestre. En France également, le groupe a signé un accord avec les syndicats afin de réduire le nombre de ses cadres dans l'Hexagone.

Au total, Volvo vise le départ de 4 400 salariés d'ici à la fin de 2014. Le groupe a confirmé qu’il comptait réaliser une économie de 9 milliards de couronnes (près d'1 milliard d'euros) d'ici à la fin de 2015. (AFP 18/7/14)

Alexandra Frutos