Le bénéfice net de General Motors a chuté au deuxième trimestre, plombé par les rappels

Le bénéfice net de General Motors au deuxième trimestre a plongé de 85 %, à 190 millions de dollars, plombé par de lourdes charges liées au rappel de millions de véhicules. Le constructeur a inscrit dans ses comptes une charge de 1,2 milliard de dollars pour couvrir le coût des campagnes de rappels lancées sur le trimestre et une autre de 900 millions pour couvrir le coûts de possibles rappels au cours des dix prochaines années. Il a également provisionné 400 millions de dollars pour l'indemnisation à venir des victimes d'accidents (un montant qui pourrait être accru de 200 millions de dollars dans le futur). General Motors a réalisé sur le trimestre écoulé un chiffre d'affaires de 39,6 milliards de dollars, en hausse de 1,2 %, grâce à des hausses de prix et au lancement de nouveaux modèles. Malgré les rappels, la demande pour ses véhicules a bien résisté. Sa part de marché en Amérique du Nord est restée quasiment inchangée et il a poursuivi sa croissance en Chine.Par régions, le bénéfice en Amérique du Nord a diminué d’environ un tiers sur le trimestre, à 1,39 milliard de dollars. Le constructeur a subi une perte de 305 millions de dollars en Europe (contre une perte de 114 millions un an plus tôt), et de 81 millions de dollars en Amérique du Sud (contre un bénéfice de 54 millions). Les résultats de la division européenne ont été grevés par 200 millions de dollars de coûts de restructuration liés à la fermeture de l'usine d'Opel à Bochum. (WALL STREET JOURNAL 25/7/14, AFP, DETROIT NEWS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 24/7/14, COMMUNIQUE GENERAL MOTORS)

Frédérique Payneau