Le bénéfice net de Ford a plongé en 2014

Le bénéfice net de Ford a reculé de 56 % l'an dernier, à 3,2 milliards de dollars, grevé par les coûts liés au lancement de 24 nouveaux véhicules dans le monde et par des charges exceptionnelles. Le bénéfice avant impôts a reculé de 27 %, à 6,28 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires du constructeur a diminué de 1,9 %, à 144,1 milliards de dollars, tandis que ses ventes sont restées quasiment stables à 6,32 millions d’unités.Le bénéfice net du dernier trimestre n'a atteint que 52 millions de dollars, contre 3 milliards sur la période correspondante de 2013. Le résultat inclut 1,2 milliard de dollars de charges exceptionnelles liées notamment aux activités au Venezuela, en Europe et en Asie-Pacifique.« 2014 a été une année solide mais difficile pour Ford, avec des investissements et un nombre record de nouveaux produits lancés dans le monde qui nous positionnent pour une forte croissance cette année et au delà », a indiqué Mark Fields, directeur général de Ford, dans un communiqué. Par régions, le constructeur a dégagé l'an dernier un bénéfice de 6,9 milliards de dollars en Amérique du Nord (- 22 %) et un bénéfice de 589 millions dans la région Asie-Pacifique (+ 80 %). Il a ramené sa perte en Europe de 1,4 à 1,1 milliard de dollars, et a subi une lourde perte, de 1,16 milliard de dollars, en Amérique latine. Pour 2015, Ford a confirmé sa prévision d’un bénéfice avant impôts compris entre 8,5 et 9,5 milliards de dollars. Il prévoit également une hausse du chiffre d'affaires de ses activités automobiles et une marge opérationnelle plus élevée. Le constructeur a averti qu'il subirait une perte plus lourde que prévu (250 millions de dollars) en Europe, en raison notamment de la dégringolade du marché russe. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AFP 29/1/15, ECHOS 30/1/15, COMMUNIQUE FORD)

Frédérique Payneau