Le bénéfice net de Ford a augmenté de 6 % au deuxième trimestre

Ford a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net de 1,3 milliard de dollars, en hausse de 6,3 %, sur un chiffre d'affaires de 37,4 milliards, en baisse de 1,3 %. Le résultat inclut 481 millions de dollars de charges exceptionnelles liées à la fermeture de son usine de Genk, en Belgique, à la fin de l'année, et à ses investissements en Russie.Les activités ont été rentables dans toutes les régions, à l'exception de l'Amérique latine. Ford a réalisé sur le trimestre écoulé un bénéfice avant impôts record de 2,44 milliards de dollars en Amérique du Nord, en hausse de 5 %, et il a été rentable pour la première fois depuis trois ans en Europe, où il affiché un petit bénéfice de 14 millions de dollars (à comparer avec une perte de 306 millions de dollars un an plus tôt). Le bénéfice dans la région Asie-Pacifique a augmenté de 22 %, à 159 millions de dollars, et celui de la région Moyen-Orient et Afrique ressort à 23 millions de dollars. Les pertes ont en revanche quasiment doublé en Amérique latine, à 295 millions de dollars.Ford a confirmé sa prévision d'un bénéfice avant impôts compris entre 7 et 8 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année. Il prévoit toujours une baisse de son bénéfice avant impôts en Amérique du Nord et restera dans le rouge en Europe, où il attend pour le second semestre une perte supérieure à celle des six premiers mois (180 millions de dollars) en raison d'une baisse attendue des volumes, d'une hausse des coûts de restructuration et des coûts de lancement de la nouvelle Mondeo. Le constructeur table également sur une perte plus importante que prévu en Amérique du Sud en 2014. (FREEP.COM, DETROIT NEWS, AFP 24/7/14, TRIBUNE.FR 25/7/14, COMMUNIQUE FORD)

Frédérique Payneau