Le TÜV veut réformer le processus d'homologation des véhicules

Le TÜV (organisme de contrôle technique allemand) veut réformer le processus d'homologation des véhicules. Son président, Axel Stepken, a présenté plusieurs propositions pour éviter de futures manipulations comme celles réalisées par Volkswagen dans le cadre de l'affaire des moteurs truqués.

En effet, jusqu'à présent, le TÜV devait se reposer sur des données fournies en partie par les constructeurs. L'organisme veut donc un système de contrôle plus transparent.

Le TÜV voudrait également faire tester la moitié des voitures produites par des organismes indépendants, afin de vérifier la conformité des niveaux d'émissions affichés. (FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT 14/12/15)

Cindy Lavrut