Le Salon de Tokyo 2013 sous le signe de l'électronique et de l'écologie (1/2)

Le Salon de l'automobile de Tokyo ouvrira ses portes au grand public le samedi 23 novembre (les journées presse ont eu lieu les 20 et 21 novembre), avec une grande parade de constructeurs japonais rivalisant de nouvelles technologies électroniques et écologiques. Cet événement biennal, qui se tiendra cette année encore dans la baie de Tokyo, réunit les constructeurs japonais de voitures de tourisme, véhicules utilitaires et camions, ainsi que la plupart de leurs concurrents européens. En revanche, comme en 2009 et 2011, ni les "Big Three" de Detroit (General Motors, Ford et Chrysler) ni les constructeurs sud-coréens (à l'exception des utilitaires Hyundai) n'ont fait le déplacement.

Au total 177 exposants (y compris les fournisseurs) de 12 pays sont présents pour cette 43e édition, une affluence comparable à celle de la précédente. Le Tokyo Motor Show 2013 comptera soixante-seize premières mondiales dont quelques prototypes pour le moins futuristes. Tokyo Big Sight, le Palais des Congrès japonais, accueille ainsi son deuxième salon international de l'automobile. Il y a deux ans, sa première édition marquait le retour de l'exposition au c’ur de la mégalopole. Elle avait attiré quelque 842 600 visiteurs, une fréquentation remarquable que les organisateurs ont cependant bon espoir de dépasser cette année.

Cet optimisme résulte autant d'une augmentation notable du nombre de premières mondiales sur deux et quatre roues, soixante-seize contre cinquante-trois en 2011, que d'un afflux d'exposants. On recense notamment le retour de Volvo et l'arrivée de Tesla.

Les constructeurs et fournisseurs présentent les technologies les plus avancées dans le domaine de l'électronique embarquée, dont l'apport croissant constitue une véritable révolution pour l'industrie automobile. "Voitures sans conducteur, assistance informatique à la conduite, radars, contrôles de la consommation de carburant : la coopération entre les mondes de l'automobile et de l'électronique se renforce encore et encore", souligne Tatsuya Mizuno, expert automobile chez Mizuno Credit Advisory. "La concurrence des groupes d'électronique au sein du marché automobile va augmenter, tout comme leur influence au sein de cette industrie. Cela va entraîner des changements dans les méthodes de production des voitures et dans la structure même des véhicules", ajoute-t-il.

Comme il y a deux ans, les automobiles "vertes", utilisant des énergies alternatives visant à réduire la dépendance au pétrole, occupent une place de choix. Mais cette fois, les voitures électriques partagent la vedette avec les modèles à pile à combustible.

Juliette Rodrigues