Le Missouri a porté plainte contre Volkswagen

Le Missouri a porté plainte contre Volkswagen. Il devient donc le 17ème Etat américain à entreprendre une action légale contre le groupe allemand suite au scandale des moteurs truqués.

Par ailleurs, le juge Charles Breyer, chargé de l'affaire, doit tenir une audience aujourd'hui, pour déterminer s'il valide définitivement ou non l'accord de 10,033 milliards de dollars de dédommagement pour les 475 000 propriétaires de véhicules dotés d'un moteur diesel de 2,0 litres affectés par l'affaire des moteurs truqués. Cet accord prévoit également que les propriétaires pourront revendre leur véhicule ou le faire réparer si la remise aux normes est approuvée par les autorités.

Outre la somme de 10,033 milliards de dollars allouée au dédommagement des propriétaires de voitures affectées par le scandale, l'accord conclu par Volkswagen prévoit également 2,7 milliards de dollars pour « remédier intégralement » aux conséquences des émissions polluantes de ses voitures aux Etats-Unis (via le financement de projets visant à réduire les émissions de NOx dans l’atmosphère), ainsi qu’un investissement de 2 milliards de dollars dans un fonds de promotion des voitures à zéro émission (ce montant s’ajoutant aux sommes que le groupe avait prévu d’investir dans les motorisations électriques avant le scandale).

Au total, l'accord devrait donc coûter 14,7 milliards de dollars à Volkswagen. Le groupe allemand a également accepté de verser 1,2 milliard de dollars à ses concessionnaires.

A ces sommes s'ajouteront 175 millions de dollars en frais d'avocats, dans le cadre de la plainte en recours collectif déposée contre Volkswagen au nom des 475 000 propriétaires de voitures diesel dotées de moteurs de 2,0 litres. (AUTOMOTIVE NEWS 14 ET 17/10/16, HANDELSBLATT, SPIEGEL 18/10/16)

Cindy Lavrut