Le Ministre allemand des Transports devrait rendre le processus d'homologation plus strict

Le Ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, devrait rendre le processus d’homologation et de contrôle technique plus strict pour l’ensemble des constructeurs, en réaction au scandale des moteurs truqués qui affecte le groupe Volkswagen, croit savoir le journal BILD AM SONNTAG. A l'avenir, les constructeurs devront laisser le KBA (Office fédéral des Transports) vérifier leurs logiciels de contrôle des moteurs. En outre, les organismes de contrôle technique tels que TÜV et Dekra devront mesurer régulièrement les émissions des véhicules.Ces mesures ressortent de l'enquête de la commission fédérale concernant le scandale Volkswagen.De plus, cette commission d'enquête a travaillé à un ensemble de mesures qui seront appliquées pour l'homologation des futurs véhicules, mais ces mesures n'ont pas encore été détaillées. (AUTOMOBILWOCHE 13/12/15)

Cindy Lavrut