Le KBA a annoncé qu'il allait pratiquer des tests sur plus de 50 modèles

Le KBA (Office fédéral allemand des Transports) a annoncé qu’il allait pratiquer des tests sur un total de plus de 50 modèles de voitures de 23 marques (allemandes et étrangères), afin de vérifier le niveau d’émissions de NOx de leurs moteurs.Le KBA a expliqué que ces tests étaient la conséquence du scandale qui affecte le groupe Volkswagen, mais aussi d' « indications confirmées émanant de tierces parties au sujet d'émissions polluantes anormales ».Le KBA a entrepris - depuis fin septembre - de comparer les résultats des tests antipollution avec les niveaux d'émissions constatés en condition réelles de conduite. Cette procédure lui a déjà permis de recueillir près des deux tiers des données recherchées.Si, dans certains cas, des niveaux d'émissions élevés ont effectivement été relevés, le KBA n'a pas souhaité indiquer quels modèles étaient concernés, précisant que les tests étaient toujours en cours, et qu'il était en contact avec les constructeurs. (REUTERS, BLOOMBERG, DETROIT NEWS, AUTOMOBILWOCHE 11/11/15)Par ailleurs, la fédération allemande des consommateurs réclame à Volkswagen une compensation sous forme de bons d'achat pour les clients affectés par le scandale des moteurs diesel truqués.Cette demande fait suite à la décision de Volkswagen d'accorder des bons d'achat de 1 000 dollars à ses clients américains (cf. revue de presse du 10/11/15). (AFP 9/11/15)De plus, en octobre, Volkswagen a vu sa pénétration reculer sur les cinq principaux marchés européens. Le constructeur a en effet subi une baisse de ses ventes de 7 % en Italie, alors que le marché a progressé de 8,6 %. Au Royaume-Uni, ses ventes ont chuté de 9,8 % (sur un marché en baisse de seulement 1,1 %). En France et en Allemagne, les ventes de Volkswagen ont également diminué, sur des marchés pourtant en hausse. Enfin, en Espagne, les ventes de Volkswagen ont certes légèrement augmenté, mais moins rapidement que le marché. (SPIEGEL 11/11/15)

Cindy Lavrut