Le Japonais Nidec va acquérir l'Allemand GPM

Le spécialiste japonais des micro-moteurs Nidec a annoncé un accord pour le rachat du fabricant de pompes d'automobiles allemand Geräte-und Pumpenbau (GPM), pour un montant non précisé. Fondé en 1939, GPM est présenté comme un des premiers fournisseurs sur le marché européen des pompes à huile comme à eau, ainsi que des modules de pompes. Il compte plus de 1 000 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 265,9 millions d'euros en 2013.

A travers cette opération (évaluée par le quotidien Nikkei à 40 milliards de yens, soit 270 millions d'euros), Nidec dit vouloir « accélérer le changement de son modèle économique vers des activités à haute valeur ajoutée ». « Avec la tendance actuelle à réduire les émissions de CO2, les fabricants d'équipements se concentrent de plus en plus sur le développement et la production de véhicules hybrides et électriques ou à essence dotés d'un dispositif d'arrêt-démarrage automatique du moteur », explique le groupe nippon dans un communiqué. Dans ce contexte, il s'attend à « une expansion significative de la demande » de pompes mécaniques à débit variable et électriques.

Par ailleurs, dans un communiqué distinct, Nidec a indiqué avoir pris le contrôle de « certains actifs opérationnels » du fabricant chinois de moteurs électriques China Tex Mechanical & Electrical Engineering, une transaction qui lui permet de « prendre pied dans les applications industrielles sur le marché chinois ».

Nidec grossit au fil des acquisitions qu'il multiplie depuis une dizaine d'années. Dans le secteur automobile, il avait racheté en 2006 une activité de moteurs électriques et d'actionneurs de Valeo, avant de jeter son dévolu sur le chinois Jiangsu Kaiyu en 2012. Il s'est aussi emparé début 2014 d'une division de composants électroniques de Mitsubishi Materials, ainsi que de Honda Elesys, une société auparavant affiliée à Honda et depuis rebaptisée Nidec-Elesys.

Plus largement, il avait aussi repris en 2007 la filiale de servo-moteurs (petits moteurs électriques), Japan Servo, de son compatriote Hitachi, la division moteurs du géant américain Emerson en 2010 et l'italien Ansaldo Sistemi Industriali (ASI) en 2012.

Nidec, qui compte 100 000 employés dans le monde, a réalisé un chiffre d’affaires de 875 milliards de yens (6 milliards d'euros) lors de l'année budgétaire bouclée fin mars 2014. (AFP 12/12/14)

Alexandra Frutos