Le Japon souhaite rejoindre les négociations sur le Partenariat transpacifique

Le Premier ministre Japonais Shinzo Abe a exprimé le souhait du Japon de prendre part aux négociations sur le Partenariat transpacifique, visant à créer la plus grande zone de libre-échange au monde (11 pays participent aux discussions, parmi lesquels les Etats-Unis, l'Australie, Brunei, le Chili, le Canada, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam).

Aux Etats-Unis, le Conseil américain pour la politique automobile (American Automotive Policy Council, AAPC), qui représente General Motors, Ford et Chrysler, et certains représentants de l'Etat du Michigan au Congrès ont toutefois demandé à M. Obama de ne pas autoriser le Japon à se joindre aux discussions. Le Japon ne peut pas être traité comme les autres partenaires commerciaux des Etats-Unis, car il a le marché automobile le plus fermé parmi les pays développés, et il manipule sa devise, ce qui lui confère un avantage déloyal à l'exportation, a fait valoir Matt Blunt, président de l'AAPC. (DETROIT NEWS 16/3/13, AFP 15/3/13)

Frédérique Payneau