Le Congrès pourrait donner des pouvoirs accrus au président américain pour négocier des accords de libre-échange

Des représentants républicains et démocrates au Congrès américain se sont mis d’accord le 16 avril sur une proposition de loi donnant des pouvoirs accrus au président américain Barack Obama pour négocier des accords de libre-échange avec l’Union européenne et onze pays de la région Asie-Pacifique. Le Congrès adopterait une loi fixant les paramètres d'un futur accord commercial. En échange, M. Obama pourrait négocier un accord et demander au Congrès de voter en bloc pour ou contre l'accord, sans possibilité d'amendement. La procédure écarterait tout risque d'obstruction ou d'enlisement. Elle expirerait en juillet 2018, soit au-delà de la fin du mandat de Barack Obama en janvier 2017, avec un renouvellement possible de trois ans.La loi doit encore être débattue et adoptée, mais sa rédaction par des membres des deux partis accroît ses chances d'être votée, ajoute l'AFP (17/4/15).

Frédérique Payneau