Le CNSR recommande d’intégrer des boîtes noires dans les véhicules

Le CNSR (Conseil national de la sécurité routière) a rendu le 29 novembre ses recommandations pour faire baisser la mortalité routière, parmi lesquelles figurent l’installation d’une boîte noire dans les véhicules et la circulation interfiles des deux roues. Il a en revanche abandonné l’idée d’une nouvelle limitation des vitesses et de toute forme de mesure répressive.

« Cette solution [installation d’une boîte noire], sans surcoût, basée sur l'enregistrement sans son ni image du mouvement du véhicule, nécessite néanmoins qu'une standardisation du format des données soit opérée au niveau européen pour les futurs véhicules », explique un communiqué du CNSR. Cet effort de standardisation aura une répercussion sur le coût des véhicules, a immédiatement réagi l’association 40 Millions d'Automobilistes, qui a participé aux travaux du conseil.

Quant à la circulation interfiles sur certaines voies rapides urbaines, elle devra se faire entre les deux voies les plus à gauche et à une vitesse limitée à 50 km/h.

Le CNSR a par ailleurs recommandé de « développer l'usage de l'éthylotest antidémarrage auprès de conducteurs présentant un problème avec l'alcool, assorti d'un suivi et de soins ». Il s’agirait d’imposer systématiquement l’installation d’un éthylotest antidémarrage aux automobilistes condamnés pour conduite en état d'ivresse. En 2011, on a recensé 387 000 infractions liées à l’alcoolémie au volant. (FIGARO 30/11/13, AUTOACTU.COM 2/12/13)

Alexandra Frutos