Le CNPA veut créer la « carte vitale » de l’automobile

Dans de nombreux pays, l’historique d’un véhicule est compilé par des sociétés indépendantes ou par la fédération des garagistes, permettant à un éventuel acquéreur de connaître son kilométrage réel, sa sinistralité et ses pannes, ainsi que son carnet d’entretien. C’est le cas aux Etats-Unis, avec Carfax, au Royaume-Uni, avec Hpi, ou en Belgique avec Car-pass. En France, le CNPA (Conseil national des professions de l’automobile), s’intéresse de près à ce sujet. « Nous voulons créer la carte vitale de l’automobile, pour connaître son parcours de la sortie d’usine à sa fin de vie », explique Francis Bartholomé, président du CNPA. (Autoactu.com)

Alexandra Frutos