Le CNPA inquiet pour les concessionnaires Chevrolet

Dans un courrier adressé à Chevrolet France, le CNPA déplore que « les bases d'indemnisation annoncées [pour les concessionnaires] ne constituent aucunement une contrepartie suffisante et juste des préjudices qu'entraîne la remise en cause [...] des contrats de concession reconduits en dernier lieu en juin 2013 ». Le CNPA estime que GM « doit assumer pleinement les conséquences financières de ses options et prendre en considération l'intégralité de leurs impacts négatifs sur des entreprises qui ont implanté et développé la marque Chevrolet sur le marché français ». (Journalauto.com)

Alexandra Frutos