Le CNPA demande un contrôle technique annuel

D’après une étude dévoilée le 1er juin par le CNPA, une intensification des contrôles techniques pour les voitures les plus anciennes ne pénaliserait pas les ménages les plus modestes, qui bénéficieraient d'un meilleur suivi de leur voiture et éviteraient des réparations coûteuses. D'après cette étude, le surcoût pour les ménages d'une annualisation des contrôles imposés aux voitures de plus de sept ans serait en moyenne de 34 euros par véhicule chaque année. Pour les ménages les plus pauvres, il serait de 40 euros par véhicule et pour les plus riches, de 22 euros. (AFP)

Alexandra Frutos