Le CCFA prévoit une hausse de 4 % à 5 % du marché français en 2016

Le marché automobile français devrait connaître l'an prochain une croissance plus en ligne avec la moyenne européenne, a déclaré le 16 septembre à REUTERS (16/9/15) le président du CCFA Patrick Blain, après avoir revu à la hausse sa prévision officielle pour 2015. Le Comité des constructeurs français d'automobiles vise désormais une hausse de 4 % à 5 % des immatriculations de voitures neuves en France cette année, à 1,9 million de voitures, alors qu'il tablait jusqu'ici sur une progression d'environ 2 %. « L'affaire grecque semble se tasser et, au vu des prises de commandes, nous avons recalé la prévision », a expliqué le dirigeant en marge des journées presse du Salon de l'Automobile de Francfort. « Il reste encore des nuages, avec le contexte général et l'économie qui a du mal à redémarrer. Mais l'année sera convenable », a-t-il ajouté.

Sur les huit premiers mois de 2015, les immatriculations de voitures neuves en France sont déjà ressorties en hausse de 5,9 % en données brutes, et en progression de 5,3 % en données corrigées des jours ouvrables. Le marché automobile français, même en retard par rapport au reste de l'Europe - en hausse de 8,6 % sur huit mois et avec une progression de 7 % à 8 % attendue sur l'année - est ainsi parti pour signer cette année son premier rebond après s'être stabilisé l'an dernier (+ 0,3 %) dans le sillage de quatre années de baisse d'affilée.

« Pour 2016, je verrais la croissance du marché français plutôt en ligne avec le reste de l'Europe. La France ne rattrape pas encore son retard », a ajouté Patrick Blain. Le 15 septembre, Renault a estimé que le marché européen pourrait croître de 2 % environ l'an prochain et le marché automobile mondial de 2 % à 3 %.

Alexandra Frutos