Le Bélier a dégagé un bénéfice net en forte progression en 2013

Le Bélier, spécialiste des pièces techniques en aluminium, a dégagé en 2013 un bénéfice net de 15,7 millions d'euros, en hausse de 15,4 %. L’équipementier explique dans un communiqué avoir bénéficié de « l'impact positif de la cession de la filiale italienne », car, à l'opérationnel, il a vu son excédent brut d'exploitation (Ebitda) fléchir, en raison du coût de développement de nouveaux produits. L'Ebitda représentait ainsi 13,9 % du chiffre d'affaires l'an dernier, en retrait de 0,7 point. Le chiffre d'affaires, déjà communiqué, a augmenté de 4,9 % l’an dernier, pour atteindre 236,3 millions d'euros.

Le Bélier, qui avait repris l'an dernier le versement d'un dividende après sept années de vaches maigres pour ses actionnaires, va plus que le doubler cette année, à 0,34 euro par titre. L’endettement du groupe a spectaculairement fondu, passant de 41 % des fonds propres en 2011 à 31 % en 2012 et à 11 % en 2013. Le flux de trésorerie disponible atteint désormais 12,8 millions d'euros, contre 2,8 millions il y a un an.

Le Bélier n'a pas donné de prévision pour l'exercice en cours. Il estime toutefois, fort d'un « portefeuille de nouvelles commandes significatives », que sa croissance devrait être supérieure à celle du marché mondial, qu'il chiffre à 3,5 % par an jusqu'en 2020. (AFP 26/3/14)

Alexandra Frutos