Lancia résilie son réseau de distribution français

Sergio Marchionne, dirigeant du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobile), avait annoncé il y a un an que la marque Lancia serait « uniquement pour le marché italien ». Aujourd’hui, cette déclaration se concrétise par la résiliation des différents réseaux de distribution en Europe, dont les 118 concessionnaires français, qui ont reçu leur lettre il y a une quinzaine de jours. « Il s’agit d’une résiliation ordinaire avec un préavis de deux ans, mais il est possible de négocier un arrêt plus rapide pour ceux qui le veulent au bout d'un an », explique un distributeur. Les contrats de réparateurs agréés sont en revanche maintenus.

Aucune concession Lancia n’étant exclusive, l’espace d'exposition aujourd’hui consacré à Lancia pourrait servir à développer les autres marques du groupe, tout d’abord Jeep, puis Alfa Romeo, dont le renouveau est annoncé pour 2017. Aujourd’hui, Lancia est quasiment monoproduit, l’Ypsilon ayant réalisé 95 % des 6 105 ventes de la marque en France en 2014. Et cela ne va pas s’arranger : la Delta n’est plus vendue que sur stock et le Voyager disparaîtra de la gamme lors de son renouvellement cette année. « L’Ypsilon bénéficiera tout de même d’un facelift en septembre et elle continuera d’offrir une rentabilité satisfaisante aux concessionnaires qui miseront sur elle », précise la marque.

En Italie, marché qui représente 80 % des ventes de Lancia, l’Ypsilon fait partie du top 3 du marché avec un volume annuel de 50 000 unités, d’où le maintien de sa commercialisation. Assemblée sur la plateforme Mini de Fiat (500, Panda, Ford Ka), elle participe aussi au plan de charge de l’usine de Tychy (Pologne), souligne AUTOACTU.COM (26/3/15).

Alexandra Frutos