La voiture autonome, « or noir » qui pose des défis en matière de protection des données personnelles

Comme nos cartes de crédit, nos smartphones ou les moteurs de recherche, les voitures autonomes sauront presque tout de nous, avec à la clé une vie toujours plus confortable, mais de nouvelles menaces pour la protection de la vie privée. Toute l'industrie automobile est lancée dans une course folle pour concevoir les premières voitures sans conducteur, qui selon les experts devraient arriver sur les routes aux alentours de 2020. Outre les défis juridiques (qui est responsable en cas d'accident ?), c'est aussi une bataille numérique qui est en cours autour des flux gigantesques de données qui transiteront par ces véhicules. « C'est le nouvel or noir », a affirmé le patron d'Intel Brian Krzanich lors d'un discours au Salon Automobility de Los Angeles. (AFP)

Alexandra Frutos