La ville de Pékin va mettre en place plusieurs mesures pour réduire le trafic routier d'ici à 2017

La ville de Pékin va mettre en place plusieurs mesures pour réduire le trafic routier d’ici à 2017, notamment un péage urbain, des tarifs de stationnement plus élevés et l’agrandissement des zones où la circulation est interdite aux véhicules immatriculés hors de Pékin.

L'objectif de ces mesures limitant la circulation est de réduire la pollution atmosphérique dans la capitale.

En outre, Pékin est l'une des quatre villes chinoises (avec Shanghaï, Guangzhou et Guiyang) qui ont imposé un quota d'immatriculations pour les voitures neuves.

Le parc automobile à Pékin s'établissait à fin 2012 à 5,2 millions d'unités et la ville souhaite le maintenir sous le seuil des 6 millions d'unités jusqu'en 2017. (AUTOMOTIVE NEWS CHINA 3/9/13)

Cindy Lavrut