La ville d'Istanbul envisage d'aménager des parkings "flottants"

La ville d’Istanbul envisage d’aménager des parkings flottants sur les rives du Bosphore ou de la mer de Marmara pour tenter d’alléger les problèmes de circulation et de stationnement automobiles. Les transports sont un véritable calvaire quotidien pour les quelque 16 millions de Stambouliotes. Chaque jour, quelque 2 millions d'entre eux traversent ainsi le Bosphore sur ses deux ponts, en voiture particulière ou en bus, toujours saturés.

La société en charge des parcs de stationnement (ISPARK) souhaite reconvertir d’anciens ferries, qui seraient amarrés au large des secteurs les plus encombrés de la ville pour y héberger une partie de sa flotte automobile en constante expansion. Ces parkings flottants pourraient également accueillir des cafés, des aires de jeux ou des galeries d’art.

ISPARK a estimé à 12 millions de dollars le prix d’un parking flottant de 400 places mais n’a encore fixé aucun calendrier pour leur construction. (AFP 10/12/13)

Juliette Rodrigues