La start-up Witricity mise sur l'induction

Selon plusieurs études sur le comportement des conducteurs de voitures électriques ou hybrides rechargeables, de nombreux conducteurs oublient de brancher leur véhicule tant qu'ils peuvent encore circuler (notamment grâce au moteur à explosion pour les modèles hybrides).

La start-up Witricity veut donc s'engouffrer dans cette brèche et proposer un système de recharge par induction, sans câble. Le patron de Witricity, Alexander Gruzen, a indiqué que la technologie de recharge par induction pouvait avoir des débouchés dans plusieurs industries, mais qu'il estimait que ses applications à l'industrie automobile étaient les plus prometteuses.

Dans quelques années, un tournant sera atteint par l'industrie automobile, qui penchera de plus en plus vers l'électromobilité. Ce sera alors un tournant majeur pour Witricity également.

En effet, la technologie de technologie est - à l'image des motorisations électriques - déjà fonctionnelle, mais pas encore abordable. Lorsque les voitures électriques prendront un véritable essor, la technologie par induction en fera de même.

Witricity a été fondée en 2007 par Alexander Gruzen. C'est une société dérivée de l'institut de technologie du Massachussetts (MIT). (AUTOMOBILWOCHE 6/7/17)

Cindy Lavrut