La production du Royaume-Uni pourrait dépasser celle de la France en 2018

Le Royaume-Uni pourrait ravir à la France la place de deuxième producteur européen d'automobiles d'ici à cinq ans, si son marché automobile et ses exportations continuent de croître à un rythme soutenu, ont estimé des responsables du secteur.

« Tout semble indiquer que la Grande-Bretagne sera numéro deux dans quelques années », a déclaré Tim Abbott, directeur général des activités de BMW au Royaume-Uni, en marge d'une conférence organisée par la SMMT (association des constructeurs britanniques). La production des huit principales usines d'assemblage de voitures du pays pourrait atteindre 2 millions d'unités d'ici à 2018, dépassant le précédent record de 1,92 million d'unités enregistré en 1972, a estimé M. Abbott.

« Cela pourrait se produire [que le Royaume-Uni dépasse la France] si les usines britanniques fonctionnent à pleine capacité, ce dont elles ne sont pas très loin », a pour sa part déclaré Andy Palmer, vice-président exécutif de Nissan.

Selon l'ACEA (association des constructeurs européens d'automobiles), la France a produit l'an dernier 1,9 million de voitures et le Royaume-Uni 1,5 million. D'après la SMMT, 82 % des véhicules produits au Royaume-Uni en 2012 ont été exportés, les marchés émergents représentant un tiers du total. (REUTERS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 13/6/13)

Frédérique Payneau