La production de Toyota à Tianjin toujours à l'arrêt depuis les explosions meurtrières qui ont touché la région

Toyota, qui a dû mettre à l’arrêt la production de son site de Tianjin en Chine le 17 août après les explosions meurtrières qui ont touché cette métropole industrielle, a indiqué qu’il ne reprendrait pas encore son activité "du fait des recommandations d’évacuation en cours". "Nos installations ne seront pas opérationnelles avant jeudi 27", a expliqué Toyota. "Nous ne reprendrons les opérations que lorsque nous aurons pu nous assurer de la sûreté des installations et de l'environnement alentour (...), donc nous avons décidé de maintenir la production à l'arrêt jusqu'au mercredi 26 août inclus".

Toyota ne cesse de repousser la date du redémarrage de ses trois lignes de production, qui devaient initialement être relancées le 17 août après les congés d'été, mais les déflagrations qui ont dévasté la zone le 12 août - et blessé 67 de ses 12 000 employés - ont modifié ses plans.

Toyota a également indiqué avoir perdu "environ 4 700 véhicules Toyota et Lexus qui étaient entreposés sur place". Le groupe assemble chaque année quelque 440 000 véhicules sur le site de Tianjin, soit près de la moitié de sa production en Chine.

Le gouvernement chinois a promis de conduire une enquête "rigoureuse" pour déterminer les causes de ces explosions. (AFP 17, 19 et 22/8/15)

Juliette Rodrigues