La prochaine génération de Mini pourrait se décliner en 8 à 10 variantes

La prochaine génération de Mini pourrait se décliner en 8 à 10 variantes ; celles-ci se baseront sur la nouvelle architecture de véhicules compacts à traction UKL (pour Unter Klasse) du groupe BMW.

Les futurs modèles Mini partageront cette architecture avec les modèles d'entrée de gamme de BMW.

Par ailleurs, dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (10/10/13), Peter Schwarzenbauer, membre du directoire de BMW, a précisé que le groupe prévoyait de produire des modèles Mini dans une ancienne usine de Mitsubishi aux Pays-Bas.

Celle-ci, désormais gérée par le constructeur néerlandais VDL, permettra à Mini de disposer de capacités de production supplémentaires lorsque les capacités de l'usine d'Oxford se révéleront insuffisantes.

Les capacités de production maximales du site d'Oxford s'établiront à 240 000 véhicules par an suite aux travaux d'expansion financés par un investissement de 750 millions de livres sur la période 2012-2015.

Le dirigeant a par ailleurs indiqué que Mini prévoyait de lancer un modèle hybride rechargeable et réfléchissait également à un modèle 100 % électrique.

Mini compte enfin réaliser un volume de ventes record en 2013 et espère accroître ses ventes en 2014. Néanmoins, la marque ne prévoit pas de produire de véhicules en Chine, bien que ce marché présente un fort potentiel pour Mini.

Cindy Lavrut